Questions fréquentes

Ecoute bienveillante

Une thérapie psychocorporelle Vittoz, c'est des massages ?

NON

Une thérapie Vittoz passe par le corps mais à travers la prise de conscience de ses 5 sens avec des exercices visuels, auditifs, olfactifs, tactiles et gustatifs.

On apprend à devenir conscient de sa respiration, de son corps en mouvement afin de trouver son unité intérieure, sa juste place.

Le thérapeute accompagne son patient en lui posant la main sur l'omoplate, ou sur le bras. Le docteur Vittoz posait sa main sur le front de ses patients.

La rééducation du contrôle cérébral, un lavage de cerveau?

NON

Lorsque je suis dans le vagabondage cérébral, sans en avoir conscience, le cerveau est "passif".

En apprenant à devenir conscient, grâce à la répétition d'exercices simples dans le quotidien de ma vie, je deviens conscient de ce que je pense. Je peux alors choisir de laisser libre cours à mon imagination, à mes souvenirs, puis décider de revenir à mes sensations corporelles de l'instant, mon cerveau devient "actif".

Plus je suis conscient de ce que je vis, de ce que je ressens, plus je suis acteur de ma vie moins je la subis.

Il ne s'agit pas de "laver le cerveau" de toute pensée mais juste d'apprendre à sentir que je pense et à choisir de mettre cette action du cerveau en "stand by" afin de vivre pleinement l'instant présent.

Grandir en s'unifiant

Des années de thérapie pour avoir des résultats ?

NON

Une thérapie psychocorporelle Vittoz est un processus de changement et prend donc du temps. Vous ne pourrez pas atteindre vos objectifs en une ou deux entrevues.

Mais, j'aime bien proposer une série de 5 séances pour démarrer suivie d'un premier bilan, afin que le patient ait une bonne idée du travail en conscience qui lui est proposé, de vérifier avec lui qu'il utilise les exercices proposés dans sa vie quotidienne, et surtout, afin de prendre conscience du mieux-être attendu.

Les résultats satisfaisants vont vraiment dépendre de la régularité des séances ainsi que de l'intégration de la conscience de l'instant dans son quotidien ,les "plus petits pas possibles" ne sont pas les mêmes pour chacun.

C'est pour cela que le terme de "patient" me parait plus approprié que celui de "client": il y a parfois des prises de conscience très rapides, mais qu'il faut intégrer ensuite dans son quotidien.

Plus on fera des pauses conscientes dans ses journées, plus vite on deviendra autonome.

Je veux vouloir

En thérapie, ai-je toujours mes droits ?

OUI

Vos droits sont bien entendu protégés lorsque vous consultez un thérapeute Vittoz. Les thérapeutes Vittoz se soumettent aux règles professionnelles définies par le Code de déontologie de l'Association Roger Vittoz que vous pouvez trouver sur le site www.therapie-vittoz.org, en cliquant sur "Association", puis sur "code de déontologie".

Ce code pose le principe général des droits de la personne et la préservation de sa vie privée en garantissant notamment le secret professionnel.

Au cours de nos études,nos accompagnateurs nous ont formé au respect du cadre thérapeutique, essentiel au bon déroulement d'une cure Vittoz.

L'ARV est reconnue par la FF2P (Fédération française de psychothérapie)

Méthode Vittoz et pleine conscience, quelle différence?

La méthode Vittoz est l"ancêtre" de la pleine conscience dont on parle beaucoup actuellement.Nous accompagnons les personnes à intégrer la pleine conscience, ou plutôt la pleine présence à l'instant présent, dans leur vie quotidienne.

Le docteur Vittoz avait eu l'intuition de ce qu'ont confirmé les neurosciences: la capacité de l'être humain à améliorer sa plasticité cérébrale, à retrouver un état de calme intérieur, à augmenter sa concentration, son attention, sa mémoire par une pratique régulière de la réceptivité, dans les actes de tous les jours.

La pratique régulière d'une présence attentive à ses 5 sens, d'un accueil bienveillant de ses émotions plutôt qu'un "combat contre", l'apprentissage des actes et des choix conscients, la découverte que la volonté est une énergie, tout cela permet à la personne de mieux gérer son stress, de s'ancrer dans la réalité lorsque le mental a tendance à prendre le dessus, et, par conséquent, à reprendre confiance en elle.

Plus on va s'exercer à intégrer cette réceptivité dans son quotidien, par plein de petites touches, dans sa journée, plus, petit à petit, cela va s'installer, se faire plus spontanément jusqu'à devenir un nouvel art de vivre.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.