Bienfaits d'un cycle d'ateliers

 Bonsoir Muriel

Un grand merci pour les ateliers que j’ai beaucoup appréciés.

 

J’ai découvert, en particulier,l’importance de

- Prendre le temps de connaitre mon corps et de prendre conscience de sa position dans l’espace

- Apprendre à prendre soin de moi

- Faire attention à ce qui m’entoure (bruits,odeurs, lumière…)

- Ne pas laisser les pensées et les sentiments m’envahir quand je fais autre chose

Je cherchais avant tout à pouvoir vraiment lâcher prise à certains moments.

Voici quelques réflexions que je me suis faites.

 

Encore un grand merci.

Bon été.

Autre témoignage recueilli

La thérapie Vittoz

par Azore » Dim 24 Mai 2015 21:01

Voilà quelque temps que je voulais vous parler d'une thérapie que j'ai commencée en novembre dernier et que j'ai terminée il y a quelques semaines : la thérapie du docteur Vittoz.

Avant de vous présenter cette thérapie, je souhaitais d'abord remercier Géocoucou qui a abordé ce sujet dans plusieurs topics du forum et à qui je dois en partie d'être actuellement sur la voie de la sérénité. Description : ) 

Introduction

La méthode Vittoz est une thérapie dite "psychosensorielle à médiation corporelle". C'est une thérapie brève : quelques mois à un ou deux ans selon les problématiques de chacun, une fois par semaine, puis tous les quinze jours, puis tous les mois. Chaque séance dure 45 minutes. Très proche de la Méditation en Pleine Conscience (Mindfulness), elle est résolument tournée vers l'ici et maintenant. Elle repose principalement sur des exercices mécaniques simples pour se reconnecter à ses sensations. Cela permet de mieux dormir, de réfléchir plus efficacement, d'améliorer sa concentration et sa mémoire, de décrypter ses émotions sans être submergé, d'arrêter de juger soi-même et les autres en permanence, de ne plus vivre à côté de son corps mais dans son corps, de ne plus avoir peur de tout. En conséquence, l'estime de soi se renforce, la bienveillance apaise les rapports avec les autres, la vie se vit pleinement à chaque instant.

Les origines

La thérapie Vittoz tient son nom du médecin qui l'a mise au point au début du XXème siècle en Suisse. Contemporain de Freud, il est considéré comme le premier psychosomaticien de l'histoire de la psychologie occidentale. Il a d'abord pratiqué l'hypnose, mais a jugé que celle-ci rendait le patient trop dépendant de son thérapeute. En effet, l'hypnose des débuts (Charcot pour ne citer que le plus connu) était extrêmement autoritaire et ce n'est qu'avec l'Américain Milton Erikson que le patient devient pleinement acteur de son processus de guérison. Tandis que Freud s'éloigne de Charcot pour orienter sa pratique vers ce qui deviendra la psychanalyse, Vittoz prend un chemin radicalement différent : et si on rééduquait la conscience plutôt que d'explorer l'inconscient ? Cette idée est née d'une expérience difficile. En effet, le docteur Vittoz traverse une dépression et, tandis qu'il s'adonne à la sculpture, il remarque que porter son attention de manière continue à chacun de ses gestes... le guérit ! C'est ainsi qu'il met au point sa thérapie.

Aux sources du problème

Le docteur Vittoz recevait ce qu'on appelait à l'époque les neurasthéniques et psychasthéniques. En langage contemporain, on parlerait plutôt de dépressifs et d'anxieux. Il avait remarqué que ces patients n'arrivaient pas à se concentrer, qu'ils avaient des trous de mémoire, qu'ils se réfugiaient dans leur monde intérieur chaque fois que l'occasion se présentait, qu'ils étaient submergés par leurs émotions, qu'ils ruminaient leurs pensées négatives, étaient souvent portés vers les addictions et en conséquence entretenaient une faible estime d'eux-mêmes, tombaient en léthargie (procrastination, quoi !), etc. Avec l'expérience de la dépression et de l'autoguérison par l'attention, il tira la conclusion que ces "troubles nerveux" comme on disait à l'époque naissaient d'un manque de contrôle de l'esprit et qu'il était possible de les guérir en rééduquant le cerveau du patient. Voilà pourquoi il baptisa sa méthode la "rééducation du contrôle cérébral".

La rééducation du contrôle cérébral

Il s'agit de reposer ce pauvre cerveau qui est bombardé d'infos et d'émotions toute la journée. Pour ce faire, il faut que le patient se concentre sur ses sensations : visuelles, auditives, kinesthésiques, olfactives, gustatives. Au début, on n'y arrive pas : c'est comme si un voile nous empêchait de sentir pleinement les choses qui s'offrent à nous. Mais à force de faire cela dès que possible : en faisant la vaisselle, en mangeant, en marchant, dans les transports, avant de dormir, le matin au réveil, la sensation devient de plus en plus précise et cette petite mécanique un peu contraignante au début devient une vraie habitude, une nouvelle hygiène de vie. On le fait sans y penser, comme respirer.

Une fois qu'on a bien creusé ces nouveaux sillons dans le cerveau, on peut travailler d'autres aspects beaucoup plus facilement : la concentration, la volonté, etc. Mais c'est la rééducation de l'attention à la sensation qui fait le gros du boulot. Tous les autres aspects en découlent.

La particularité de la thérapie Vittoz : mesure des progrès du patient par le contrôle de la qualité de l'onde cérébrale

En thérapie Vittoz originelle, le thérapeute apprécie les progrès de son patient grâce à ce que le docteur Vittoz appelait "onde cérébrale". Il avait remarqué que le cerveau émet une onde perceptible par une main entraînée. Le cerveau chaotique émet une onde "brouillée", hétérogène, tandis que le cerveau éduqué émet une onde nette et homogène. Le thérapeute maintient sa main au-dessus du front du patient pendant toute la phase d'exercices pour juger de la qualité du contrôle cérébral.

Cette histoire d'onde cérébrale a valu au docteur Vittoz, ainsi qu'il l'avait d'ailleurs prévu lui-même, de nombreux détracteurs incrédules. Mais il semblerait que cette "onde" soit effectivement perceptible. Afin d'en savoir davantage, j'ai demandé au praticien que j'ai consulté où en étaient les recherches sur le sujet. Il m'a dit qu'il n'y avait rien là-dessus. Donc, mystère ! C'est un peu comme les mouvements occulaires dans l'EMDR, on ne comprend pas bien, mais ça marche.

Une séance de thérapie Vittoz

Il existe plusieurs écoles : celle qui se veut fidèle à la pratique originelle du docteur Vittoz, et celles qui ont intégré les apports de la psychanalyse.

Ayant suivi une thérapie à l'école puriste, je vous propose de détailler un peu le déroulement d'une séance de Vittoz "originelle" :
1) Court dialogue : 5 à 10 minutes sur là où on en est, sur les difficultés rencontrées.
2) On s'installe dans un fauteuil confortable mais assez raide : l'idée n'est pas de se laisser chouchouter mais de reprendre sa vie en main.
3) On ferme les yeux et on fait ce que dit le thérapeute.
4) Exo n°1 (au début de chaque séance) : d'abord sentir ses pieds contre le sol, le contact des mollets contre le fauteuil, le contact des cuisses puis de l'assise et des bras sur le fauteuil, le dos puis la tête.
5) Exo n°2 : écouter tous les bruits qui s'offrent aux oreilles, les plus proches comme les plus lointains.
6) Exo n°3 : dessiner le signe de l'infini avec la main droite dans un sens puis dans l'autre, puis avec la main gauche, en veillant à bien revenir au centre et à bien sentir le poids du bras, son point de gravité changer pendant le mouvement, et à visualiser le mouvement comme si on laissait vraiment une trace à la craie ou au feutre sur un tableau.
7) Exo n°4 : ouvrir les yeux et regarder autour de soi "comme un enfant au réveil" disait le docteur Vittoz. Choisir un objet et le regarder attentivement sans penser : pas de "tiens, ça me fait penser qu'il faut que j'achète des fleurs à maman pour sa fête", ou de "il est beau, ce truc", ou encore de "mais dans quel pays cette photo a-t-elle été prise ?" Pour les surdoués, c'est mission impossible au début ! Mais c'est le principe : arrêter de penser tout le temps !
Description : ) Exo n°5 : fermer les yeux, se sentir respirer tranquillement et se dire intérieurement sur chaque expiration "calme".
9) Suite de l'exo n°4 : toujours les yeux fermés, décrire l'objet qu'on a observé dans les moindres détails.
10) Exo n°6 : décider de faire quelque chose avant la fin de la journée. Se demander si cette chose est bonne, utile et nécessaire. Si oui, vérifier qu'on a tout ce qu'il faut pour le faire. Si oui, déterminer le moment auquel on va le faire. Une fois que tout cela est vérifié, se dire intérieurement : "Je peux le faire, je veux le faire, je vais le faire."
11) Retour du thérapeute sur ce qu'il a senti à partir de l'onde cérébrale et conseils.

Les bienfaits de la thérapie Vittoz

- Un meilleur sommeil
- Moins de dispersion, plus de concentration, une meilleure mémoire
- Une meilleure perception de la réalité
- Une meilleure présence à soi et aux autres, davantage de bienveillance, une estime de soi renforcée, une meilleure intelligence émotionnelle
- Une forte diminution du stress et de l'anxiété : disparition des crises d'angoisses, des manifestations psychosomatiques du stress (noeuds à l'estomac, torticolis, etc.) et guérison des troubles anxieux en général (dépression, phobies, insomnies, TOC, etc.)
- Une diminution significative de la prise de médicaments et des symptômes pour certaines pathologies graves (disparition des "voix intérieures" et réintégration à la société pour les schizophrènes par exemple)

Ce que j'y cherchais ; ce que j'y ai trouvé

Ce que j'y cherchais :
- arrêter de faire des torticolis nerveux tous les quatre matins, car cela devenait très handicapant dans mon travail

Ce que j'y ai trouvé :
- ce que j'y cherchais : une maîtrise de mon anxiété, la disparition de l'anticipation anxieuse et des ruminations interminables et donc la disparition de mes torticolis à répétition, davantage de sérénité
- un nouveau mode de vie plus sain, plus savoureux, un changement profond et bienfaisant
- mon poids d'équilibre (j'ai perdu une taille !) et simultanément un arrêt de la cigarette spontanés et quasiment sans effort ! Bon je n'étais pas une grande fumeuse, mais tout de même, je n'arrivais pas à arrêter et je l'ai fait presque sans m'en rendre compte... tout en maigrissant... Description : nod: 
- moins de perfectionnisme, davantage de bienveillance, de compréhension, de meilleurs rapports avec mon entourage
- moins de montagnes russes émotionnelles
- disparition de mon habitude de le réfugier dans mon monde intérieur à la moindre contrariété
- de meilleures prises de décision
- plus de confiance en moi, plus d'autorité spontanée (très utile quand on est prof au collège...)

Pourquoi, à mon avis, cette thérapie convient bien aux surdoués

- Cette thérapie a peut-être souffert de sa simplicité. Mais pour le surdoué qui est victime de "vagabondage cérébral" comme disait le docteur Vittoz, la simplicité de cette approche est séduisante, je trouve.
- Les surdoués sont parfois hyperactifs et ne se voient pas pratiquer la méditation par exemple : la thérapie Vittoz permet de méditer quelques secondes par ci, quelques minutes par là, et d'en retirer les mêmes bénéfices.
- Les surdoués sont souvent hypersensibles : cette approche sensitive est très adaptée à leur rapport au monde.
- Les surdoués sont souvent introvertis, n'aiment pas se confier et ont besoin de tout faire par eux-mêmes : cette méthode leur permet de régler leurs problèmes et de gérer leurs traumatismes seuls. Le praticien se définit comme un "éducateur", un "professeur", pas un thérapeute comme j'ai pu l'écrire d'ailleurs depuis le début de ce message.
- Les surdoués ont souvent besoin de rationalité et ont du mal à lâcher prise: travailler sur la conscience et sur le contrôle convient davantage à leur nature perfectionniste et anxieuse.
- Les surdoués se sentent souvent perdus lorsque leurs émotions les empêchent de penser ou lorsqu'ils ne peuvent plus s'arrêter de penser : cette méthode permet de faire le tri entre les émotions qu'on veut garder et celles qui ne nous apportent rien, d'arrêter de penser à chaque fois qu'on le souhaite.
- Albert Einstein lui-même aurait déclaré : "Le Vittoz révolutionnera le monde !" (Argument massue ! Description : rofl: )

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais ce message a pour but de vous faire découvrir cette thérapie. J'invite ceux qui ont suivi cette thérapie à partager leurs expériences, à compléter ce petit topo, ainsi que ceux qui pratiquent la méditation et le yoga : ils pourront peut-être nous éclairer davantage sur les points communs et les différences. Quant aux autres, n'hésitez pas à réagir et à poser vos questions si vous en avez.

Azore"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.

Description : vatar de l’utilisateurAzore

Enregistré le: Sam 8 Mar 2014 21:42

·

Re: La thérapie Vittoz

Description : essagepar Géocoucou » Lun 25 Mai 2015 19:47

Merci à toi, Azore, pour ce magnifique exposé de ton expérience de la Méthode Vittoz ! Description : clap: 

Je relirai ce que j'en ai écrit sur ce forum, pour savoir si je peux ajouter quelque chose à ta description déjà détaillée. Pour moi, il y a eu un "avant" et un "après" la thérapie Vittoz : je ne peux qu'être "fan" et j'en parle à de nombreuses occasions, car c'est la seule thérapie qui m'a rendue une liberté dont je ne voulais plus. A partir de prises de conscience, j'ai beaucoup changé ; j'ai même modifié mes choix de vie que je croyais définitifs.

Il faut l'essayer, éventuellement, pour l'adopter, de préférence dans sa forme la plus simple ("pure", ou originale, sans autres influences psy). Je suis bien contente qu'elle t'ai profitée. Pour ma part, il me reste du travail pour exercer ma volonté Description : ) , je continue donc à la pratiquer... Au plaisir d'en parler de vive voix ! Description : )

Quelques témoignages:

- M.C.H.: Cette méthode Vittoz qui rétablit en quelque sorte l'équilibre entre émissivité et réceptivité m'a énormément aidée dans des moments difficiles de ma vie, notamment à faire des choix. J'ai suivi durant une année à Nancy avec Raphaëlle Guérigné la méthode à raison d'une séance par semaine en groupe et nous nous en sommes tous et toutes trouvés transformés.
Merci Vittoz.


- M.M.: J'ai suivi des séances à raison d'une par semaine, concentration, réception, émissivité, élimination des images négatives. Ce travail sur soi, grâce à la Méthode Vittoz, m'a redonné courage et confiance en moi...Merci au Docteur Roger Vittoz.

- C.:Ca a été tout doux, ce dont j'avais besoin pour cette première marche d'un travail nécessaire et tellement bénéfique ! Nos rencontres m'ont beaucoup soutenue, et permis d'avancer vers la vie à un moment difficile. " Durant nos rencontres, je me suis sentie très proche de mes sensations et de mes émotions. Des petits exercices pratiques sont venus me rejoindre dans des situations concrètes difficiles éprouvées. J'ai pu les revivre pleinement, grâce au soutien de la thérapeute. Avec son aide, j'ai pu écouter, recevoir cette émotion, rester au plus près d'elle et la laisser me parler. Cet accueil et cette proximité avec l'émotion m'ont donné de libérer et réparer des choses très profondes, au moyen d'exercices finalement très simples
Finalement, cela m'a donné une meilleure confiance en moi, en mon ressenti, en ma capacité à savoir ce qu'il y a de bon pour moi. 
Aujourd'hui, la pratique de ce que j'ai appris en séance, me permet d'habiter d'avantage en moi et en mes émotions. Cela m'aide beaucoup au quotidien à être au plus proche de qui je suis."


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.